Imprimer ceci Page

C’était Mélan

Oui il y a eu un orphelinat !

L’association des anciens est là pour en témoigner

c'était mélan : entrée des arbresEcrire un livre qui en retrace la vie serait construire ce lien indispensable entre les touristes ou autres non initiés, et l’histoire. J’étais fier de mon idée, mais je me suis aperçu en lisant le « Journal de l’amicale des anciens de Mélan » que, lors de la réunion du 31 mai 1967, Mlle Madeleine Bouvet avait eu cette idée. Le temps passe, les « Anciens » vieillissent, il faut retracer cette période et l’inscrire à tout jamais dans la mémoire de chacun. Si nous fêtons le 80e anniversaire de l’ouverture de l’Orphelinat Départemental de Mélan, c’est effectivement l’histoire qui parle.

Les « Anciens de Mélan » ont saisi cette idée et se sont investis, c’est leur livre, car c’est une partie de leur vie qu’ils ont laissée à Mélan.

Je suis fier d’avoir été la cheville ouvrière de cet ouvrage.

J’espère que les écrits relatant les souvenirs qui mettent en scène les Mélanais et tous ceux qui ont vécu à l’intérieur de l’établissement dans la catégorie du personnel, sauront vous toucher et vous émouvoir.

Ces souvenirs personnels, voire intimes, sont écrits parfois dans la tristesse, souvent dans le rire et la joie, mais toujours avec le cœur.

Merci à tous ceux qui ont pu extérioriser leurs souvenirs et pardon à ceux qui ne voulaient pas revivre cette époque et que j’ai pu déranger dans ma quête d’informations.

Mes excuses à ceux qui m’ont sollicité et que j’ai oubliés. Merci à tous pour votre accueil et la chaleur de vos témoignages.

Vous, lecteurs, admettez la pluralité des témoignages, si durs et intransigeants soient-ils quelquefois. Respectez-les. Ne jugez pas. Chaque pensionnaire s’approprie Mélan avec ses joies ses souffrances et sa vérité. Il peut le faire, car, il fait partie de la grande famille des Anciens Mélan.

Un Jacquemard Fanfan (Fernand) Deschamps

Le livre « C’était Mélan » sorti en 2003 pour les 80ème anniversaire de l’orphelinat a connu un grand succès. Nous avons alors pensé qu’il fallait aussi raconter la vie de la Chartreuse et de ses moniales, qui, pendant 500 ans ont vécu leur foi au péril de l’histoire, laissant pour toujours leurs empreintes dans les vieux murs de la chapelle et du cloître pour en faire ce lieu mystérieux et magique où l’esprit s’épanouit…

Lien Permanent pour cet article : http://www.anciens-de-melan.org/livre-c-etait-demain/