Imprimer ceci Page

L’association

vie associative des anciens de mélan

Les membres du Bureau et du Comité de l’Association

association des anciens élèves de mélan

Albert Pertin

Cela n’est pas facile de retracer en quelques lignes la vie de ce que fut l’orphelinat de Mélan et de notre association des Elèves, Anciens Elèves et Amis de Mélan.

Ce Mélan orphelinat, créé dans l’ancienne chartreuse et qui a accueilli des centaines d’entre nous.

La vie n’était pas facile dans cette atmosphère austère. Cette Association, que j’ai fondée en 1938 après avoir séjourné quatre ans dans cet établissement, a beaucoup œuvré pour apporter un mieux être aux enfants, filles et garçons dont j’avais partagé une partie de ma jeunesse, et pour faire comprendre aux autorités de l’époque qu’il était dangereux de les laisser vivre dans les vieux murs de la chartreuse, et que l’on courrait à la catastrophe. L’incendie qui coûta la vie à 18 de nos petits camarades dans la nuit du 5 au 6 mars 1967 a malheureusement confirmé mes craintes.

Nos efforts pour que soient sauvegardés la chapelle, le cloître et la ferme qui avaient été épargnés par les flammes sont autant d’actions que nous avons menées et dont notre association peut être fière. Quesoient remerciés ceux qui ont travaillé dans l’ombre avec efficacité au cours des décennies, et ceux quiont collaboré à la gestion des comités qui se sont succédés.

Aujourd’hui, la vocation humanitaire de Mélan n’a pas changé. On y accueille toujours des enfants « déshérités de la vie », les structures de la maison sont différentes ainsi que son administration.

Notre association non plus n’a pas changé, elle continue son œuvre et ses actions, dans le cadre qui est le sien, pour venir en aide aux enfants de Mélan et des unités de Cluses qui lui sont rattachées.

Le Conseil Général de Haute-Savoie, sous l’impulsion de son président, Ernest Nycollin, termine les travaux de rénovation des bâtiments sauvegardés. Je tiens à le remercier chaleureusement, reconnaissantde nos efforts, d’avoir notamment donné une suite favorable à ma demande de mettre à notre disposition un local dans l’ancienne ferme rénovée.

Albert Pertin

Albert Pertin

Pour Marcelle Jacquier

martine jacquierC’est au moment de l’incendie, en 1967, que je deviens le bras droit d’Albert Pertin. Vingt ans après, Albert me demande de prendre sa succession à la présidence. Je suis affolée car, si je connais bien l’association, je n’ai ni sa verve ni son allant. Pourtant j’accepte, car je sais que je peux compter sur un comité dévoué, compétent et disponible. Je sais également que j’aurais le soutien de Jean Nevejans, directeur de Mélan et du personnel.

Ma première tâche est de faire intégrer notre association dans la vie Jacquemarde.

C’est M. Nevejans qui nous fait connaître en organisant les fêtes du bicentenaire de la révolution : ce fut beaucoup de travail mais une belle réussite.

Le concert annuel que nous organisons depuis 20 ans nous permet de tisser des liens d’amitié avec l’orchestre Saint-Jean de Genève et la chorale de la MJC d’Annemasse. Leur talent attire la foule, et le bénéfice du spectacle nous permet de financer la maison de vacances à Amphion.

M. Nevejans quitte Mélan, mais reste dans l’association et dans son cœur, un ancien de Mélan.

Patrick Cadart lui succède. Je voudrais les remercier tous les deux de nous avoir fait partager leurs actions réalisées auprès des enfants de l’établissement. Après 16 ans de présidence, je cède ma place à Paul Simond, et j’en profite pour dire à tous ceux qui m’ont aidée : merci.

Restez fidèles à Mélan afin que nos souvenirs ne tombent pas dans l’oubli et que notre association ait une longue vie.

Paul Simond

Il m’a été très difficile de prendre la présidence derrière Albert Pertin et Marcelle Jacquier qui, à eux deux, représentent plus de 60 ans de mandat de président. C’est donc très ému mais fier que je me suis engagé dans cette nouvelle tâche.
Ce fut un grand bonheur d’avoir participé, en tant que président, à la réalisation du livre « C’était Mélan », livre qui a étonné, surpris et reçu un formidable accueil des Mélanais, mais aussi des Jacquemards et de tous ceux qui nous ont fait l’honneur de visiter l’exposition qui accompagnait sa sortie.

La journée « retrouvailles » perdure et j’en suis très heureux. Chaque année une cinquantaine de jeunes et «Anciens» se regroupent autour d’un repas sorti du sac et, tout naturellement, retrouvent cet esprit de solidarité qui était le nôtre à Mélan.

Je souhaite longue vie à notre association, et pour cela j’aimerais que les jeunes s’investissent davantage !

plaque mémorial

Plaque en l’honneur d’Albert et Marcelle en remerciement de l’immense travail qu’ils ont accompli

Lien Permanent pour cet article : http://www.anciens-de-melan.org/adhesion-a-l-association/